30 janvier 2019

Rentrer dans le Clan.

Faire clan...

Être de la même équipe...

Appartenir à une famille...

C'est des questions que je me pose, moi la femme de presque 50 ans.

Pour moi, qui suis un animal social, les autres sont importants. Peut-être trop.

Dans une autre vie, j'ai dû vivre à Okinawa, l'île japonaise où l'on compte le plus de centenaires au monde et où la vie en communauté intergénérationnelle est la règle. Vous me voyez venir : les liens sociaux, ça conserve !

Je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde.

Et j'avoue admirer ceux d'entre nous qui se suffisent à eux même.

Qui n'ont pas besoin de beaucoup de gens autour d'eux, de regroupements fréquents et réguliers, de faire clan quoi.

Faire clan ? Mais ça veut dire quoi cette expression toute pourrite qui tu nous sors là ?

Pour moi, c'est une histoire d'appartenance. J'aime vivre "en équipe". Sentir que je fais parti d'un groupe. Que les gens que j'aime sont autour de moi. Qu'ils me témoignent leur affection. Qu'ils me laissent les entourer de la mienne. Que nous nous retrouvons régulièrement dans la légèreté et les éclats de rire, ou les larmes parfois. Que nous organisons des trucs tous ensemble. Que nous partons en balade ou en vacances. Qu'on est là, les uns pour les autres quoi qu'il arrive. Qu'on partage.

C'est de là que je puise une grande partie de ma force, de mon énergie.

Non, je ne suis pas un vampire qui suce le sang des autres. Juste, je donne sans compter, souvent plus que je ne reçois. Je ne tiens pas de comptabilité. J'ai besoin de cela. C'est ainsi que je fonctionne.

Je sais que c'est un fonctionnement un peu particulier. Que le seul clan qui est en général admis est celui de sa famille.

Il est normal d'être une famille et de faire des choses ensemble. Des parents avec des enfants petits. Des balades en forêt, des goûter d'hiver, des pique-niques, les vacances, Disneyland, bref, vous voyez quoi ! Puis, les enfants grandissent et là déjà, c'est plus tout à fait pareil. La société regarde avec méfiance ces familles qui traînent toujours ensemble. Se réunissent tous les week-ends avec les enfants, leurs conjoints, les petits enfants, le chien... Où tous les membres y prennent du plaisir, en ont besoin. Je ne pourrais pas vivre à plein temps avec mes parents, mais je ne serais pas contre un gigot-flageolet-tarte aux pommes, le dimanche de temps en temps si nous n'habitions pas tous loin. D'ailleurs, cette année, j'ai pris beaucoup de plaisir à me retrouver chez eux avec ma sœur & co. De passer le nouvel an avec mon frère et son équipe.

Quand ce sont des amis qui fonctionnent ainsi, c'est encore plus compliqué. Où est la limite entre la vie en kiboutz et l'intrusion dans la vie des autres. Comment faire pour que chacun y trouve son compte ? Comment trouver ce juste-milieu ? Entre ceux pour qui s'est une évidence et ceux que cela rebutent.

Parce que justement, j'y ai beaucoup réfléchi : je fonctionne comme ça. Je me répète, je sais. J'aime être entourée et bien entourée. J'aime l'effet de groupe, de tribu, où les frontières s'effacent. Où l'on est tous du même clan. Je m'y sens rassurée, en sécurité. Comme si rien de négatif ne pouvait m'atteindre. Mes amis proches ont toujours eu les clefs du Poulailler par exemple. Et pouvaient aller et venir comme bon leur semblaient, ça ne m'a jamais posé de problème, bien au contraire.

Sauf que...

Sauf que j'oublie que tout le monde ne peut pas, ne veux pas vivre ainsi.

Mon ex-coloc de grotte me l'a fait très justement fait remarquer l'autre jour.

Et quand la réalité me rattrape, et bien, c'est douloureux.

Mon clan amical a explosé, il n'y a pas si longtemps. Avec le recul et un peu lucidité, je me suis rendu compte que ce n'était pas la première fois que cela m'arrivait (pour de multiples raisons d'ailleurs). Il est à parié que ce ne sera pas la dernière. Même si cette fois, c'est particulièrement violent. Parfois, les histoires se finissent juste parce que c'est le moment, parfois, c'est le temps qui fait son œuvre, parfois il y a des larmes et du sang. Depuis, j'avance sur la pointe des pieds. La blessure est encore à vif. Il me faudra du temps pour cicatriser. La vie est ainsi faite.

Je n'ai pas perdu tous mes amis dans la bataille heureusement, nous en avons déjà parlé. Certains ont toujours été là, mais je ne les voyais pas vraiment, aveuglée que j'étais, d'autres apparaissent. D'anciens aussi reviennent par les hasards de la vie. C'est juste que la façon de fonctionner qui est différente et pour l'instant, je ne m'y reconnais pas. Je ne sais pas si c'est une histoire d'âge (la femme de presque 50 ans, tout ça, tout ça), ou si c'est juste que notre destin est ainsi fait, qu'il faut laisser le temps au temps et reconstruire de nouvelles histoires sur de nouvelles bases avec de nouvelles façons de fonctionner.

Cette pause, cette prise de recul me permet aussi de me rendre compte aussi des autres clans dont je fais partis, moins fusionnels certes, mais quand même. Vous, mes lecteurs, entre autres.

Comme quoi, chaque expérience de la vie est source d'enseignement. 

Pas de nostalgie pour le passé dans cet article, ni de plaintes. Non, non, juste des interrogations.

Comment font les autres ? Comment vous en sortez-vous, vous ? De quoi avez-vous besoin ? Que faites-vous lorsque tout vole en éclat ?

Dites-moi, ça m'intéresse.

amis-50-ans

Posté par 100p100cocottes à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 janvier 2019

Le résumé de la semaine 4 de 2019

Une petite baisse de forme.

Un peu de fatigue.

Trop de pluie...

C'est ainsi !

Lundi

IMG_0130

 Pas trop de saisons tout cela

Un SMS de début de semaine. Qui fait du bien. Qui me rappelle pourquoi j'écris ici. Merci.

IMG_0040

 Une recette WW : des gnocchis de semoule. C'était délicieux ! La recette en détail est en cours d'écriture.

IMG_0053

 Comme il faisait vraiment moche, Padou n'avait pas trop envie de sortir. J'ai donc mis un film sur le grand écran. C'est cool d'avoir l'impression d'être au cinéma tout en gardant ses pantoufles. Nous avons bien ri !

IMG_0054

 Film du soir : je l'avais raté lors de sa sortie, on a tous beaucoup aimé.

IMG_0055

Mardi

IMG_0131

 Bonne idée !

La LittleBox du mois : j'aime vraiment le grand sac aux anses interchangeables. Il va devenir un de mes basics, c'est sûr.

IMG_0061 IMG_0060

Padou et Madou sont retournés dans leur maison. C'était bien de les avoir là.

Alors, une concentration d'escargot dans l'après-midi... 

IMG_0064

 Je me suis installée confortablement pour faire diversion.

IMG_0066

Mercredi

IMG_0132

 Je suis d'accord.

M à la matinale de France Inter : ça met vraiment de bonne humeur.

IMG_0068

 Montauban... Encore...

IMG_0070

 Et hop au travail. J'essaie le plus possible de me tenir à jour de ma formation de rédaction web.

IMG_0071

 Après midi studieuse : je dévore sur internet une grande quantité de vidéo, sur plein de sujets différents, histoire de me "nourrir". Vive les tuto.

IMG_0072

 La fée est passée en fin de journée. J'avoue que je n'étais pas au mieux de ma forme. Elle a appuyé sur le bouton. Le trop-plein est sorti. C'est ainsi. Merci.

IMG_0074

Jeudi

IMG_0133

 Pour moi, c'est un effort de chaque jour.

Matinée efficace et déjeuner avec pleins de collègues virtuels.

IMG_0076

 Ma Gardienne de Chat qui passe par là.

IMG_0079

 Et une belle histoire : lorsque nous habitions St Sulpice, nous faisions parti d'un groupe de parents qui avaient des enfants du même âge et qui étaient gardé dans la même crèche. Nous avons passé d'excelents moments tous ensemble. Et puis la vie nous a séparé comme cela arrive souvent. Une rencontre, par hasard (mais en est-ce vraiment un...) et un thé en fin de journée.

Et cette envie de se retrouver. Lorsqu'elle m'a dit que je lui avais manqué, les larmes dans mes yeux. La suite est déjà programmée.

IMG_0081

 Film du soir : j'avais résisté jusque-là avec l'impression qu'on en faisait trop autour de ce film... En fait non, j'ai vraiment beaucoup aimé.

IMG_0082

Vendredi

IMG_0134

 J'aime bien ce genre de compte.

À peine quelques flocons : c'est beau l'hiver parfois.

IMG_0084

 Un déjeuner avec D. Nous ne nous étions pas vu depuis longtemps. C'était doux là aussi.

IMG_0085 IMG_0086

 Elle m'a embarqué pour l'aider à choisir ses lunettes : j'aime bien servir de conseiller technique.

Apéro du vendredi soir, espoir.

IMG_0088

 Un truc de dingue que nous n'avions pas fait depuis des lustres : un bain !

J'ai soigné le décor, tant qu'on y était. Une excellente idée pour commencer le week-end.

IMG_0089

Samedi

IMG_0135

 Le coeur d'une mouette... Hum... Mais bien sur...

Tant qu'à faire le trajet jusqu'à Montauban pour accompagner l'Ado, le Coq en a profité pour faire quelques essais. 

IMG_0096

 Malgré la pluie : un motard heureux !

IMG_0098 IMG_0103

Un motard transis de froid aussi... Alors vite un bon thé chaud !

IMG_0106

 Une balade dans les rues de Montauban, 

IMG_0108

On a aussi fait les soldes.

IMG_0111 IMG_0115

 Dej' hyyyper équilibré

IMG_0114

En cherchant les clefs du tank dans sa poche, le Coq en a trouvé pleins d'autres...

IMG_0117

 De retour à la maison, vite vite rangement et cuisine : j'avais invité les Gardiens de Chats et Minette et son chéri pour une Choucroute party.

IMG_0121 IMG_0122

La soirée a été très agréable. Douce comme les petits gâteaux du dessert.

IMG_0123

Dimanche

IMG_0136

 Maintenant que je lis mes bouquins sur un support numérique, c'est moins poétique, j'avoue.

Journée déménagement : l'Impératrice avait besoin de nos bras. 

IMG_0126

 Nous avons été si efficaces que nous avons même eu le temps de papoter tranquillement. 

Et de finir la choucroute (j'avais prévu avec pour un régiment.)

Ces moments improvisés ou pas sont très exactement de ceux que j'aime vivre.

IMG_0127

 Le Dieu des Enfers a lui aussi trouvé le moment à son goût.

IMG_0129

 Et puis rangement, et puis coucouche panier tôt.

La semaine à venir sera sur le même schéma, enfin les larmes en moins, je l'espère...

IMG_0094

Posté par 100p100cocottes à 09:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Le festival des Lanternes à Gaillac : des lumières plein les yeux.

 Pour la second année, le Festival des Lanternes se tient à Gaillac jusqu'au 6 février 2019.

Comme l'année dernière, c'est très beau. 

D'ailleurs, la fréquentation en hausse du site montre bien le succès de la manifestation.

Des petites choses ont été améliorées : comme le service de navette, la circulation dans le parc, les spectacles.

Une belle sortie en famille.

Nous avons tous beaucoup aimé.

Voici mes quelques photos, elles ne rendent malheureusement pas assez l'atmosphère des lieux à mon goût.

IMG_9983 IMG_9980

IMG_9985

IMG_9987 IMG_9988

IMG_9989

IMG_9990 IMG_9991

IMG_9993

 

Certains personnages étaient animés.

IMG_9995

IMG_9997 IMG_9996

IMG_9998 IMG_0001

 

La danseuse au centre de la scène tournait sur elle-même.

IMG_0003

IMG_0004 IMG_0006

IMG_0008

 

Les éléphants étaient fabriqués en petits bols. Impressionnant.

IMG_0009 IMG_0010

 

Beaucoup de grâce et d'élégance dans ce tableau bucolique.

IMG_0012

IMG_0015 IMG_0014

IMG_0019 IMG_0022

 

Le Palais sur 4 étages était vraiment impressionnant.

IMG_0024

IMG_0026 IMG_0025

IMG_0028

 

J'ai vraiment beaucoup aimé les nénuphars, cachés au fond du parc. 

IMG_0030 IMG_0031

Quelques espaces étaient les mêmes que l'année dernière, mais le cheminement était fait de telle façon que ce n'était pas gênant.

Nous y sommes allés un dimanche soir. Du monde, mais moins que le samedi soir à priori.

À vous de juger !

Euh, Mumu, je sais ce que tu en penses... ;-)

Posté par 100p100cocottes à 06:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2019

Êtes-vous indispensable ?

Non, mais sérieusement ?

Vous vous êtes déjà posé la question, vous ?

Moi, ça ne me serai jamais venu à l'idée de me demander une telle chose.

On a tous appris que les indispensables, il y en avait pleins les cimetières.

Et je suis d'accord sur le principe.

Sauf que je suis, vous le savez, en pleine recherche métaphysique sur le sens de ma vie de femme de presque 50 ans

Et que mes certitudes ont sacrément du plomb dans l'aile depuis un certain temps.

Alors quand Le Rabastinois d'en Haut m'a mis dans les mains "Êtes-vous indispensable" de Seth Godin,

J'ai accepté de jouer le jeu et de regarder l'affaire sous un autre angle.

Êtes-vous-indispensable-Seth-Godin Êtes-vous-indispensable-Seth-Godin-4-ème-de-couverture

 C'est que l'Indispensable (le Linchpin) n'y est pas regardé sous le même angle.

Habituellement quand quelqu'un dit : "je suis indispensable, gnia, gnia, gnia" surtout dans le monde professionnel, il faut entendre "Regardez moi, toute la structure de cette fichue boite ne repose que sur mes belles épaules" souvent sans être le dirigeant de la dite boite d'ailleurs, et aussi : "tous les autres ne savent pas faire, heureusement que je suis là", "je fais tout ici, même le café, et sans moi, le monde s'écroule" Ce type de pensées est bon pour l'ego, mais ne mène pas bien loin, à part au cimetière. 

Mais ça, on l'a déjà dit. 

Dans son bouquin, Seth Godin, voit les choses de façon complètement différente. Il explique qu'est ce que c'est d'être indispensable pour de vrai et comment l'être, sans avoir l'air d'y toucher. Tout en étant conscient du rôle que l'on tient.

Vous me suivez ? 

Comme le résume très bien le Rabastinois d'en Haut : imaginez une grosse pierre qui tourne sur un axe, le bout d'une aiguille. Au début, c'est lourd, c'est difficile, l'équilibre est précaire, l'inertie est difficile à vaincre. Et puis à force de travail, l'effort est moins coûteux, la pierre tourne presque toute seule grâce à l'impulsion donnée au bon moment.

Et bien l'Indispensable dans l'affaire, c'est l'aiguille. Le rouage sans lequel rien ne serait possible.

C'est ça être indispensable ? Devenir une aiguille ?

Presque !

C'est en tout cas, faire ressortir le meilleur de soi-même et le mettre au service des autres. Ne pas avoir peur d'entreprendre, de créer, de s'exprimer, d'expérimenter, de se tromper, de recommencer, de proposer. 

Il explique comment notre société actuelle, dés la plus tendre enfance, casse notre créativité et fait de nous des pantins désarticulés et malheureux, destinés à obéir aux consignes données par d'autres, eux même des rouages très obéissant.

Alors pour se libérer de ce schéma, il ouvre la porte à une nouvelle façon de voir les choses pour, entre autres, se libérer de cette peur qui nous paralyse tous et nous empêche de faire, parfois toute une vie.

Vous savez à quel point j'étouffe ici-bas, pas étonnant que ces mots me parlent.

Il démontre qu'il n'y a pas de recette miracle, mais qu'en étant ouvert et généreux, en acceptant les choses comme elles sont sans s'arquebouter dessus, on avance.

Là, vous allez me dire : "encore un torchon de développement personnel à l'américaine, où il suffit de, pour réussir"

Effectivement, on peut le voir ainsi. Mais j'ai eu envie d'aller un peu plus loin. De croire en ces belles paroles positives qui disent que c'est possible. Qu'on peut s'extirper du marasme ambiant et qu'il est possible de réussir à avoir une belle vie.

Je veux finir ma vie en me disant qu'à mon échelle, j'ai fait avancer le monde et que ça m'a fait plaisir de le faire.

Aux sages qui me diront "Poulette, tu es bien naïve ! ", je répondrai : "vous faites comme vous voulez, mais si j'étais vous, j'irai jeter un œil de ce coté là, vous pourriez être surpris" qui sait...

Morceaux choisis juste pour le plaisir :

"Les personnes qui donnent le plus ne le font pas parce que l'on leur a demandé, mais parce que cela leur fait plaisir et leur procure de la joie."

"Les meilleurs façons d'y arriver sont d'être remarquable, plein d'idées, un artiste, quelqu'un de généreux."

"C'est impossible ? Alors, mettons-nous au travail."

"Ne pas craindre les choses qu'il ne faut pas craindre."

Besoin-de-prendre-l'air

Posté par 100p100cocottes à 06:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 janvier 2019

Le résumé de la semaine 3 de 2019

 Cette semaine, du studieux, du naturel, du lumineux

Qui dit mieux ?

Lundi

IMG_9944

 C'est adorable.

IMG_9872

 L'histoire de ma vie : attendre ! Et même si j'ai décidé, il y a quelque temps déjà, que je n'attendrai plus jamais, il reste des périodes où j'y suis contrainte... Je les vie très mal en général.

Ce n'était pas prévu, mais la Gazelle est passée par là. Avec un cadeau que le Chat avait pour moi. Du coup, j'ai repris mon petit dej' !

IMG_9874 IMG_9875 IMG_9877

 Pendant qu'elle s'occupait.

IMG_9879

 Un peu de cuisine : des galettes de spaghetti WW normalement... Y a un truc que j'ai raté, je crois...

IMG_9883

 Les enfants ont été indulgents.

IMG_9884

 Vous avez capté la coiffure de l'Ado ??? Se dire "ça va passer, ça va passer" en boucle...

J'ai aménagé mon joli bureau que le Coq m'a bricolé la semaine dernière. Décidément, c'était une super idée. J'adore le spot.

IMG_9887 IMG_9889

 En fin de journée, j'ai ramené la Gazelle chez elle. C'était cool cette journée pas prévue. Comme un goût d'école buissonnière même si j'ai bien travaillé entre deux.

IMG_9893 

Mardi

IMG_9945

Je n'en suis pas encore là. Il me reste du travail.

J'arrive toutefois à m'émerveiller de la belle lumière du matin. En même temps, il fallait être vraiment difficile pour ne pas trouver cela beau.

IMG_9894

IMG_9898

IMG_9901

 La GambetteBox du mois. Je me suis fait voler le collant thermorégulateur... 

IMG_9904 IMG_9905

 Une balade au soleil avec l'Écureuil et son chien.

IMG_9906

 Et un essai : un cours de Yoga avec Minette : c'était très bien, mais j'avoue ne pas avoir réussi à me détendre. Y a du chemin à faire, je crois.

IMG_9907 IMG_9908

 Un peu de cuisine. Je tiens la distance dans la préparation des repas.

IMG_9914

Mercredi

IMG_9946

Je les ajoute à ma liste. Ça changera un peu. C'est une bonne idée.

Toujours l'Ado à amener à Montauban de bon matin.

IMG_9915

 Un passage chez K pour qu'elle me parle de son voyage à Rome. C'est malin, déjà que j'avais très envie d'y aller... Là, comment dire...

IMG_9916

 Mon RDV mensuel au Château pour vérifier que tout va bien.

IMG_9917

 Et enfin le fruit de mes efforts récompensés : Je me suis inscrit sur une plate-forme de rédacteur web. Il y avait un texte test. Je l'ai présenté plusieurs fois. Et après plusieurs refus (et remaniements) il a été accepté et brillamment en plus !! ouf ! Ça me tracassait...

IMG_9918

J'ai fini ce bouquin de Seth Godin. Je vous en parlerai prochainement. Il a changé ma vision des choses.

IMG_9921

 Réunion WW : un peu de poids de perdu : enfin.

IMG_9923

 Dessert pas très WW pour le coup : pain perdu ! Mais ce goût... Ce goût !

IMG_9925

Jeudi

IMG_9947

 J'ai mis mon bel amaryllis sur mon bureau, ça compte non ? 

Je suis vraiment fière d'avoir réussi mon texte test avec un classement de 4 étoiles/5. Vraiment.

Alors, j'ai travaillé mon profil pour être attractive.

IMG_9927

 Une photo qui arrive du Lot : c'est beau un arc-en-ciel. J'adore !

IMG_9928

 Et puis Padou et Madou sont arrivés. Et ce fut une douce soirée.

Vendredi

IMG_9948

Je l'ai déjà dit, mais il est urgent, je crois que je passe à la lecture des livres de Virginia Woolf. Ses mots raisonnent à chaque fois.

Sur la Route de Montauban...  

IMG_9929

 Une balade autour du lac avec Môman pour aérer le poil.

IMG_9935 IMG_9934

 Un tour chez Solignac pour les surprendre et pour acheter 3 fleurs. Padou et Madou ont été bluffés, mais moi, je n'ai rien trouvé. C'était tout moche, moche.

IMG_9937 IMG_9938

 Un passage éclair au supermarché : et là vous vous dites : "euh, franchement, on s'en fout !" Et vous avez raison. Sauf que pour moi, c'était important de réinvestir les lieux. Donc...

IMG_9942

Samedi

IMG_9949

 C'est bon, c'est vrai. Mais je préféré le "vrai" hachis parmentier. C'est même un de mes plats préférés.

Les parents m'ont offert de jolies jacinthes pour mon bureau. C'est trop mignon.

IMG_9952

 Les Rabastinois d'En Haut qui passent boire le thé. Ça faisait tellement longtemps, que j'avais l'impression qu'ils ne m'aimaient plus. Ouf, je suis rassurée.

IMG_9954

 Soirée de fête : les 50 ans du Chéri de Minette. Nous avons passé un excellent moment. 

IMG_9958 IMG_9955

 J'ai même dansé. Incroyable !

IMG_9962

Dimanche

IMG_9950

 C'est leur fonction première non ?

Le Dieu des Enfers qui nous la joue Grizzly de mauvaise humeur. On a l'impression qu'il fait tout le temps la gueule, ce chat.

IMG_9968

 La journée promettait d'être intense : on a donc commencé par une bonne balade histoire de s'ouvrir l'appétit.

Sauf... Que la pluie s'est invitée... On a changé d'itinéraire, mais continué quand même.

IMG_9969 IMG_9970

 À l'Église des Blancs, une expo.

IMG_9973 IMG_9971

 Nous n'avons pas été convaincus par les œuvres. Mais le lieu est tellement beau.

IMG_9972

Ouverture des festivités : Môman m'avait dit : "J'ai envie de manger des gaufres !" Pas de soucis. Normale ? Liégeoises ? Elle ne connaissait pas les gaufres liégeoises, dites donc ! J'ai donc fait les deux pour qu'elle puisse comparer. Elle a aimé, me semble-t-il... Et ce n'est pas la seule. Les Grands sont arrivés aussi pour le Goûter. L'Ado (triste, depuis que JolieChérie l'a quitté) est arrivé après la bataille.

IMG_9976 IMG_9977

 Ce rassemblement avait une bonne raison : le Festival des Lanternes à Gaillac. J'avais sur-vendu le truc à Padou et Madou, j'espérai bien qu'ils allaient aimer. 

IMG_9978 IMG_9981

 Ouf ! Tout le monde a adoré !! Faut dire que c'est bien beau quand même. N'est-ce-pas Mumu !

IMG_0013

 Pour rester dans le thème : un gueuleton au Panda d'Or.

IMG_0036

 Et en voilà une belle journée, une belle semaine de terminer.

La suite ? On verra bien... Je suis confiante...

IMG_9919

Posté par 100p100cocottes à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 janvier 2019

Un endroit incroyable à L'isle sur la Sorgue

C'était juste après Noël.

On était encore en vacances et on avait fait une belle balade à Fontaine de Vaucluse avec Padou et Madou.

On cherchait un endroit sympa où se poser pour prendre le goûter.

Et se réchauffer parce que c'est l'hiver quoi...

Quoi ? Moi gourmande ? Ben ouai, la femme de presque 50 ans que je suis, est gourmande, ce n'est pas un scoop.

On s'est garé le long des canaux de L'Isle sur la Sorgue, et là, juste de l'autre côté de l'avenue des 4 Otages.

La maison Jouvaud qui me fait de l'œil.

DSC_0262

 Vous savez comme dans les films américains de Noël quand le héros reste dehors alors que tout le monde dîne en famille dans la belle maison illuminée. 

La même sensation.

Alors j'ai proposé que nous poussions la porte de ce lieu qui me criait : "Viiiiieeeens... Viiiiieeeees... Aie confiance..."

IMG_9430

Et comme on a bien fait d'écouter mon intuition !

Dés l'entrée, un lieu super accueillant

IMG_9425

 Remplis de douceurs pour le corps

IMG_9426 IMG_9421

Et pour l'esprit

IMG_9420

IMG_9422 IMG_9423 

IMG_9424 IMG_9427

IMG_9428 IMG_9429

Bref tout un univers qui m'a immédiatement séduite, où je me suis dit "on va effectivement être bien là..."

Après avoir choisi nos gâteaux, nous nous sommes avancés vers le fond du magasin, dans la partie salon de thé.

Malgré l'heure tardive, c'était plein, et nous avons littéralement sauté sur la dernière table de libre.

IMG_9416

IMG_9410

 Le thé proposé était du thé Mariage (ma marque préférée) : ça sentait le sans-faute cette histoire. 

IMG_9414

 Quand aux gâteaux : une tuerie !

IMG_9411

 Un kouign-amann fruits secs et caramel beurre salé

IMG_9412

 Un sablé confiture : le Coq adore ça, mais on en trouve rarement maintenant dans les pâtisseries

IMG_9413

Et un crumble à la cerise à tomber.

La déco était charmante.

IMG_9417 IMG_9418

IMG_9419

 Les tarifs corrects, le personnel accueillant 

IMG_9409

Exactement le type d'endroit que mon côté Princesse adore. 

Et ils ont même un très chouette site internet vous voulez en savoir plus

Alors, vous savez maintenant où vous arrêtez si vous passez par là, hein ?

 

PS : je ne suis pas sponsorisée mais j'aime bien partager mes coups de cœur avec vous.

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par 100p100cocottes à 07:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 janvier 2019

Où prendre le thé à Rodez ?

Ce qui est bien quand on est une femme de presque 50 ans et un peu plus

C'est qu'on a du temps.

Soit comme moi, on est entre 2 boulots, ou on n'en a pas du tout, de boulot, soit on peut prendre des RTT comme K et en faire ce que l'on veut sans être obligé d'emmener le petit au foot ou chez le toubib.

En général, d'ailleurs, on a plus de petits, et c'est très bien comme ça.

Et puis petite parenthèse, faut qu'on en profite maintenant avant que nos enfants se soient reproduit et qu'ils nous refilent leurs marmots bouillant de fièvre.

Il y a quelque temps, souvenez-vous, K avait eu une irrépressible envie d'Aveyron, et d'Aligot, surtout, la gourmande.

Alors hop hop, nous étions parties sur un coup de tête. 

En voiture Simone, et advienne que pourra. 

Nos pas, enfin sa bagnole, nous avaient conduit jusqu'à Rodez

Et comme il faisait un froid de canard dans la ville que nous avons arpenté comme deux touristes que nous étions, il nous a rapidement fallu un bon thé pour nous réchauffer.

C'est qu'il y avait un vent, mais un vent !

Alors, en descendant la Rue du Bal dans le centre de la ville

IMG_8967

La jolie vitrine du salon de thé "le Living Room" nous avait fait de l'oeil

IMG_8968

Aussi mignon à l'intérieur qu'à l'extérieur : des meubles et de beaux objets chinés, des canapés moelleux, deux grandes salles pour accueillir tous les gourmands, des bouquins à disposition, j'en passe et des meilleurs.

IMG_8965 IMG_8966

IMG_8961 IMG_8955

Le service, exclusivement féminin, était chaleureux, le thé et les cookies délicieux. On sentait que la vaisselle vintage avait été choisie avec goût. J'ai particulièrement apprécié le sablier pour mesurer le temps d'infusion du thé et les tasses japonisantes.

IMG_8964

Bref, tous les ingrédients d'un endroit qui aurai pu devenir ma cantine si ce n'était pas aussi loin de chez moi.

IMG_8959

Franchement, si vous passez par là, un détour s'impose, croyez-moi !

Posté par 100p100cocottes à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2019

Le résumé de la semaine 2 de 2019

une semaine dans l'énergie

alors j'en ai profité le plus possible

Et ça m'a réussi  

Lundi

IMG_9865

 Laissons la lumière allumée

Le 7 janvier, c'est la Saint Virginie. D'habitude personne n'y pense, mais cette fois ci, j'ai reçu pleins de messages. J'adore !

IMG_9775

 un petit dej' avec "Change ma Vie", ça met de bonne humeur

IMG_9776

 et une belle journée studieuse : j'ai bien avancé ! C'est motivant d'être efficace.

IMG_9777

 un SMS en début de soirée. Que c'est agréable.

IMG_9778

Ça aide à aller de l'avant

Mardi

IMG_9866

 et nous pourrions être tellement... 

Alors je me m'acharne à avancer, on verra bien où cela me mène

IMG_9781

 En fin de journée direction Montauban pour récupérer l'Ado. Je me doutais bien que c'est moi qui allait m'y coller à faire les allers-retours. Il a convenu que c'était un peu loin quand même.

IMG_9784

Mercredi

IMG_9867

 Comme je suis d'accord. Moi qui a souvent envie d'abandonner la partie

Trajet du matin : heureusement que l'Ado est comme un poisson dans l'eau les mains pleines de cambouis parce que 1h30 aller-retour, 2 fois par jour... Comment dire...

IMG_9786

 La Fée qui passe boire un thé

IMG_9787

 le message de notre hôtesse des vacances, adorable.

IMG_9788

 K qui passe faire un bisou et qui avait besoin de réconfort

IMG_9790

 Réunion WW : je n'ai pas perdu de poids pendant les vacances (ça m'aurai étonné) mais au moins j'ai limité la casse.

IMG_9789

une soirée blottie dans le canapé

IMG_9791

Jeudi

IMG_9868

 lequel choisir... Ce sont tous des patates.

Un peu de style ne gâche pas le paysage : collants coutures, parce que je le vaux bien.

IMG_9794

 RDV avec Minette : balade et thé chaud. Et papotages évidemment

IMG_9795 IMG_9796

 Saine lecture pour mieux comprendre

IMG_9797

 et bien sur l'Ado à récupérer.

IMG_9798

Vendredi

IMG_9869

 Ma Môman et Martin aurait pu être copains

L'avantage de se lever tôt, c'est qu'on peut admirer le lever du soleil

IMG_9801

 J'avais de devoirs : il me fallait écrire une page "à propos" pour une entreprise ou un blog. Comme on est jamais aussi bien servi que par soi même, je me suis attaquée à celle de la Vraie Vie du Poulailler.

IMG_9805

 J'avais bien travaillé alors j'ai pris le temps de me récompenser

IMG_9806

 Mon ex- coloc de grotte qui passe boire un thé. Nous ne nous étions pas vu depuis si longtemps. Et puis... Comme d'habitude, ses mots, toujours si justes. Toujours si efficaces. Merci mon amie.

IMG_9808

 et puis... L'Ado...

IMG_9809

Samedi

IMG_9870

 C'est une solution.

Grande première : j'ai fait le marché avec mon mari. 2 ans que je n'y avais pas mis les pieds. Voilà, une page est tournée.

IMG_9815

 à notre retour, attaque de chats

IMG_9812 IMG_9813

 Chacun le sien

IMG_9814

 reprise aussi des bonnes habitudes : lectures, planifications, etc.

IMG_9816 IMG_9817

Un après midi à la Dilettante à préparer une expo photo pour la soirée à venir. Nous en reparlerons.

C'est toujours un plaisir d'être dans cet endroit

IMG_9820

 J'ai essayé d'imprimer des documents : Orion a trouvé ça très intrigant.

IMG_9822

 Préparatifs donc pour une soirée importante

IMG_9824 IMG_9826

 Le thème cette année était le Métro ! et débrouille toi avec ça !

IMG_9843

 certains ont été trés inspirés

IMG_9827

 Nous ? Nous avions choisi une piste un peu différente. Une expo photo à la manière de Janol Alpin qui illustre les stations du métro parisien. Nous avons travaillé sur le nom des stations toulousaines et nous les avons illustré à notre manière. Les réponses étaient cachées sous les photos

IMG_9828

 

IMG_9829 IMG_9830

IMG_9831 IMG_9832

IMG_9833

 Je crois que notre idée a plu

IMG_9845

 L'ambiance a été incroyable comme d'habitude

IMG_9840 IMG_9842

IMG_9848

 et on a fini dans la cave ! Incroyable !

IMG_9851 IMG_9853

Dimanche

IMG_9871

 Oh bordel oui ! que c'est bon l'amitié

Levé tard. Comme les ados ! Ensemble autour de la table à papoter

IMG_9856

 De toute façon y avait du monde dans notre lit.

IMG_9857

 Un adorable moment chez les voisins. Un mur nous sépare d'habitude. La galette était délicieuse. 

IMG_9862

 Bricolage du dimanche soir : je n'en pouvais plus de travailler dans ma grotte. J'ai demandé au Coq de m'installé un petit bureau près de la fenêtre. Il m'a fait ça en 2 temps 3 mouvement. Ça va être nettement plus confortable. 

IMG_9864

 La semaine à venir sera forcement bonne. Les parents arrivent.

IMG_9779

PS : Si ce n'est pas encore fait, allez lire la page "à propos" et donnez moi votre avis. Bises

Posté par 100p100cocottes à 05:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 janvier 2019

La femme de presque 50 ans, et un peu plus, n'éxiste pas !

Attention, scoop ! Nous n'existons pas.

Mais alors, pas du tout, du tout !

Comme je vous l'expliquais dans mon article-bilan, j'ai fait des recherches sur cette tranche de la population à laquelle j'appartiens (j'ai 47 ans.). Et bien accrochez-vous bien : la femme de presque 50 ans et un peu plus, n'existe pas.

Si vous tapez "Femme de presque 50 ans" dans Google, vous verrez apparaître dans les premiers résultats : ménopause, problèmes de peau ou de poids, sécheresse vaginale, bouleversements et autres joyeusetés. Mais rien de léger, rien sur le bonheur de d'être libéré des obligations de la vie, sur l'épanouissement, sur les femmes rayonnantes que nous sommes.

Nulle trace, nulle part. Et pourtant ...

Mais où est-elle donc ?

Sa fille a une chaîne Youtube. Sa collègue de boulot, enceinte, poste des photos de son ventre sur Insta toute la journée. Sa petite sœur à un blog, qui nous montre sa vie bien organisée de maman d'enfants en bas-âge. Sa mère poste des vidéos de son dernier treck au Népal sur Facebook, pour tout dire, on ne l'arrête plus depuis qu'elle est à la retraite.

Mais la femme "entre-deux" : piouf, rien ! Que dalle !

C'est un fantôme. Une ombre tout au plus. Une catégorie au pire : la quinquado, mais nous y reviendrons.

Et pourtant, elle est bien là cette femme de presque 50 ans

Sauf qu'elle n'intéresse personne.

Elle est femme, mais devient invisible aux yeux des hommes (n'est-ce pas Yann Moix). Son couple est constitué depuis si longtemps qu'il ronronne comme une vieille bécane. L'ordre est établi. Si ce n'est pas elle, c'est son mec qui s'ennuie et qui se barre. Son corps doit se modifier, les magazines l'ont promis. Ça la terrorise, mais en même temps elle s'en fout.

Elle est mère d'ados et est confrontée aux problèmes qui vont avec. Elle les voit s'envoler, quitter le nid, mais ça ne fait pas la une des journaux.

Elle a un boulot, mais voilà, sa carrière est derrière elle. Et là aussi ça ronronne. Ou alors, faut qu'elle se remette en question, se reconvertisse.  

La presse dite féminine ne la représente pas : Biba, Cosmo, c'est pas pour elle. Notre temps, non plus. Entre deux ? Happynez, Flow, qui l’incite à "trouver le bonheur" à grand coup de méditation. Marie-Claire qui la culpabilise. Mais rien de léger, de drôle. 

La Télé ? Non... Vraiment... Ne me lancez pas sur le sujet !

Bref, l'image que renvoi la société est un peu terne, non ? Manquerai plus qu'elle soit obligée de s'habiller chez Dammart.

Sauf que...

Sauf que, nous, les femmes de presque 50 ans et un peu plus, ne sommes pas d'accord.

Quand je me suis rendu compte que personne ne s'intéressait à nous, j'ai réfléchi et j'ai posé la question à mes copines. Toutes, TOUTES, m'ont dit : tu as raison, nous ne sommes pas prises en considération. Personne ne parle de nous comme nous sommes vraiment. De nos non-problèmes, de notre bonheur d'être des femmes acceptant le temps qui passe, souvent bien mieux dans notre peau qu'à 20 ans. De nos envies de vivre à fond notre milieu de vie. Belle, séduisante, active, passionnée, concernée, curieuse, à fond quoi ! Parait que ces souhaits sont caractéristiques de notre génération : nous sommes des quiquado. 

Heureusement, nous ne sommes pas complètement isolées. Des actrices, des journalistes, des écrivaines, montrent l'exemple, affichent leur presque cinquantaine et un peu plus, avec fierté. Quelques blogueuses aussi, faut pas déconner, comme Happy Q ou Jeune vieillis pas et quelques autres. D'ailleurs, si vous avez des adresses, je prends.

Bon, c'est bien beau ce discours, mais tout cela pour dire quoi ?

Pour dire que j'avais envie de me faire l'écho, ici, de vrais sujets de sociétés qui nous concerne NOUS les presque cinquantenaires et un peu plus. Des trucs graves comme d'autres plus légers. Ouvrir le débat tous ensemble. Vos idées, les miennes, celles des hommes qui nous entourent.

Des articles, mon grain de sel, sur nos vies, nos boulots, nos attentes, nos envies, nos ados, sur nos mecs, nos fesses, nos passions, nos préoccupations.

Traiter ici ce qui nous représente vraiment pour mieux comprendre ce monde qui tourne aussi (grâce ?) à nous, les femmes de presque 50 ans et un peu plus.

Vous me suivez dans cette folle aventure ? Vous avez des idées de sujets ? Je suis toute ouïe !

 femme-presque-50-ans

Posté par 100p100cocottes à 09:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 janvier 2019

L'heure du bilan a sonné

C'est le marronnier de la saison

Une année se termine, on en fait le bilan

Puis on se projette dans celle qui commence.

L'année dernière, je ne m'étais pas plié à l'exercice, je n'étais pas en état.

Il y avait eu trop de bouleversements en 2017 pour que je sois objective

je n'avais pas assez de recul émotionnel pour analyser les évènements.

Est-ce mieux cette fois ?

 Je n'en suis pas sûre

mais je ressens le besoin de me poser devant mon clavier.

Pour garder une trace.

Car, pour le coup, j'ai du mal à faire un comparatif et à mesurer le chemin parcouru en un an.

Faut dire que 2018, à l'image de 2017, n'a pas été, très rose.

J'avais réussi à trouver, un semblant d'équilibre qui me permettait de survivre tant bien que mal.

Un soir du mois de juin, j'ai explosé en plein vol, mon monde trés instable s'est écroulé.

Depuis je cherche la colle à Coeurs brisés.

Bien sur, elle n'existe pas.

Il y aura un avant et un après. 

On dit que le temps... Tout ça... Tous ça... 

La tache est tenace, elle n'a même pas pâli.

Depuis, donc, je navigue à vue.

Enfin, NOUS naviguons à vue.

Le Coq est à mes côtés, contre vents et marées. Il est formidable.

Tout comme mes enfants, ma famille, les amis qu'il me reste.

Et ceux que j'ai découvert : heureusement la nature a horreur du vide.

Alors, 

chaque jour est une nouvelle histoire, une nouvelle opportunité,

une nouvelle douleur aussi parfois.

Mais j'avance, coûte que coûte, je tombe, je me relève, je continue.

Comme vous. 

Et si c'est pas aujourd'hui, se sera demain. 

Ma survie est là maintenant. 

Des jours meilleurs viendront, ils me l'ont tous promis.

J'ai confiance en eux.

Côté pro, ce n'est guère plus stable.

J'ai quitté mon boulot de grande (Auxiliaire de Vie Scolaire), il était nécessaire que je change.

Une formation de Redacteur Web en e-learning, qui me pousse dans mes retranchements depuis le mois de septembre.

Une de Community Manager qui commence bientôt. 

J'avoue, j'en attend beaucoup, peut être trop. 

Mon quotidien va changer : je vais enfin sortir de chez moi.

Aller travailler, prendre le train, le métro chaque jour, comme tout le monde.

Rencontrer des gens.

Voir autre chose...

Mon besoin constant de changement, ma curiosité, vont pouvoir être assouvis.

C'est nécessaire. J'étouffe.

On verra bien, je suis ouverte à toutes les opportunités de toutes façon.

Je me suis posée la question de l'avenir de ce blog aussi.

Qu'en faire ? Le garder ?

C'est une évidence.

Mais sous quelle forme ?

Il y a longtemps qu'il n'a plus la liberté de parole qu'il avait à ses débuts

et que j'aimais tant.

Pourquoi ?

Parce qu'il faut préserver la chèvre et le choux. Faire attention à ce que l'on dit. À comment on le dit. Pour ne blesser personne. Ménager les susceptibilités. Cacher ce qui doit rester discret. Ne pas donner matière aux fâcheux.

J'avoue que ces conventions me pensent.

Cet espace est le mien et que ceux qui n'y trouvent pas leur compte passent leur chemin.

Je n'écris pas pour eux.

J'écris pour moi, pour ne plus me prendre au sérieux.

J'écris pour ceux qui sont dans l'ouverture, la bienveillance et la légèreté.

J'écris sur ce qui me touche, sur ce qui compte.

Je veux retrouver ici l'enthousiame qui était le mien.

Échanger avec vous mes coups de coeurs, mes coups de gueules.

Ces petits bonheurs qui font le sel de vie.

Ouvrir la discussion sur des sujets de fond : la couleur de mes chaussures ou de mes ongles...

Les tempêtes de la vie d'une femme de presque 50 ans.

Parce que j'ai cherché. 

Sur la toile, on trouve des blogs de très jeunes femmes, de jeunes mamans, de séniors

mais entre les deux rien !

Une place à prendre ?

C'est, en tout cas, la ligne éditoriale que je me suis fixée pour 2019.

J'espère que cela vous plaira

Ou pas.

A très vite donc.

IMG_9681

Posté par 100p100cocottes à 10:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]