22 novembre 2018

Déco de Noël : 2 lieux incontournables proche de Toulouse

 Truffaut vs Solignac : Les plus belles déco de Noël du Nord-Est toulousain.

Toutes les années, c'est une traditions chez nous, nous allons dans les jardineries du coin voir les déco de Noël. Histoire d'avoir les yeux qui pétillent. Nous avons commencé par Truffaut comme d'habitude, mais nos pas nous ont aussi conduit chez Solignac à Bessière. On a pas regretté notre voyage.

Pour commencer, Truffaut à Balma

je reçois toutes les années à cette époque, l'invitation à découvrir le Village de Noël. Jusqu'a présent, l'évenement était organisé en soirée avec accès privilégié pour les membres du programme de fidélité. On y allait en tribu. On passait un super moment à faire les cons dans les rayons.

Cette fois, la formule choisie s'etendait sur 3 jours en journée et propose 10% de remise sur le passage en caisse et un cadeau.

Vu le contexte actuel, nous étions juste la Gazelle, le Coq et moi à être du voyage.

Un peu moins magique...

IMG_8492

Je suis une princesse. J'aime ce qui brille et les cadeaux. Noël est donc une période de l'année que j'adore.

A l'entrée du magasin, l'animation donne toujours le ton ... Sauf que... Cette fois, ça manquait un peu de féerie malgré moult licornes et autres fées.

IMG_8494 IMG_8495

à la fleuristerie, ce "sapin" alternatif m'a bien plu, je vais m'en inspirer pour mes bords de fenêtres

IMG_8496

en parlant de sapin : j'ai vraiment pas d'attirance pour les floqués, mais alors vraiment pas

IMG_8498

Comment vous parler du reste...

En fait, en tête de gondole de beaux sapins bien décorés mais les rayons étaient un peu tristes, sans grand intérêt. Pas de magie. Pas de "Ô reeegaaarde ! c'est trooop miiiiignon !"

IMG_8499 IMG_8500

IMG_8502 IMG_8503

IMG_8504 IMG_8506

Le tour a été super vite fait

on a acheté 2 conneries et le pain d'épices traditionnel pour le petit déjeuner du lendemain  

IMG_8533

 et retirer notre cadeau, quand même

IMG_8536

Du coup, on était un peu déçu et franchement, je voulais pas rester sur ma faim

Direction Solignac à Bessière

Je savais que l'équipe travaillait sur l'évènement depuis des mois, le résultat allait sûrement être à la hauteur

Et effectivement se fut le cas

IMG_8509 IMG_8510

IMG_8511

IMG_8512 IMG_8513

 là, on a bien senti que l'esprit de Noël était parmi nous

IMG_8514 IMG_8516

IMG_8515

IMG_8517 IMG_8519

IMG_8518

IMG_8520  IMG_8521

Aaaaah ben voilà !

"Jingle bells, jingle bells, jingle bells " 

C'est bon ? vous avez la chanson dans la tête ? Ne me remerciez pas, c'est cadeau !

On en a profité pour faire un tour dans le magasin quand même, surtout que la Gazelle n'y était jamais venue. Elle a adoré la miniferme.

19 ans, les poneys, les cochons et les oies, ça marche toujours !

IMG_8527

Cette année, c'est Solignac qui gagne haut la main. Truffaut a peut être décidé de changer sa politique. Ou son responsable de rayon n'était pas en forme cet été (moment où les commandes de Noël sont passés). Bref... 

Ce qui est bien avec Noël, c'est que ça revient tous les ans, le titre est donc remis en jeu à chaque fois !

Et toi pour préparer la venue du Barbu en costume rouge, quelles sont tes adresses préférées ? 

 

Posté par 100p100cocottes à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 juin 2018

Attendre...

... C'est tout un art

J'ai croisé sur Instagram un hashtag qui m'a fait rire : #miserablemen

on y croise de pauuuvres hommes désoeuvrés (des femmes aussi parfois) qui attendent patiemment que le personne qu'ils accompagnent finissent leur shopping.

Du coup, en me baladant, j'ai été attentive

Et en fait, il y en a pleins ! 

certains assis, d'autres avachis, certains ont une classe folle, d'autres sont au bout de leur vie

Mais tous sont touchant...

Ma première moisson : 

IMG_2413

 Toulouse, mai 2018

 

IMG_2414

 Toulouse, mai 2018

 

IMG_2415

 Toulouse, mai 2018

 

IMG_3248

 Londres, mai 2018

 

IMG_3304

Londres, mai 2018

 

Ma préférée :

IMG_3235

 Londres, mai 2018

Posté par 100p100cocottes à 14:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 avril 2016

Pour garder une trace

De ce qu'ils sont,

mes poussins qui grandissent vite et qui bientôt s'envoleront complètement de mon nid

régulièrement, je m'applique à faire une belle photo d'eux

il y a peu, c'est la Gazelle que j'avais coincé devant mon objectif

cette fois, c'était au MiniCoq de se faire avoir

DSC_0052

Ils n'aiment pas poser, je ne les force jamais, je prend, ce qu'il y a à prendre,

c'est tout

Posté par 100p100cocottes à 06:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 avril 2016

Vite, avant qu'elles ne se fanent

Le printemps est, pour moi, comme pour la Nature

la saison de la renaissance

je préfère l'été, indéniablement,

pour sa chaleur, les vacances, les longues soirées à refaire le monde

mais, au printemps, enfin,

on peut quitter ces épaisseurs (au propre comme au figuré) qui nous encombrent et nous accablent

On sent, enfin moi je sens, l'énergie revenir dans nos vies

et la Nature exprime tellement agréablement ce renouveau

Alors, vite, vite, avant que cela passe,

célébrons ce retour et regardons autour de nous,

en pleine conscience,

ces fleurs dans leur plus beaux atours

IMG_6397 IMG_6400

IMG_6427

DSC_0001

IMG_6520 IMG_6533

IMG_6550 IMG_6551

DSC_0015

DSC_0019

DSC_0027 DSC_0038

DSC_0147

DSC_0156 DSC_0185

DSC_0207 DSC_0209

IMG_6590 IMG_6591

IMG_6618 IMG_6616

IMG_6621 IMG_6623

IMG_6643 IMG_6644 IMG_6645 IMG_6646

IMG_6714

IMG_6754 IMG_6795

IMG_6753

Mignonne, allons voir si la Rose...

Posté par 100p100cocottes à 05:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 mars 2016

La minute Vintage a l'usage de ma fille

L'autre soir, au moment de s'affaller de se poser  devant la télé

je jette un oeil sur le programme,

ce qu'il ne m'arrive jamais, Je zappe plutôt,

ou je suis fidèle, Top Chef le lundi, les séries le jeudi, etc...

Bref, v'la ti pas que sur Arte

il y avait La Piscine avec Alain et Romy

19853861

Devant sa mine septique, Je me transforme donc en critique de Télérama et j'explique à la Gazelle

"que c'est un grand moment de cinéma

"que c'est un classique qu'il faut avoir vu

"que c'est bon pour sa confiture culture" etc... etc..

La Gazelle m'a regardé de son air interrogatif, sourcil droit soulevé,

genre "qu'est-ce-que c'est que cette daube encore ?"

la-piscine-film-schneider-delon

Elle se méfie l'insolante, depuis que je l'ai obligé à regarder "Les Tuches"

Mais enfin, Chouchou : Alain Delon et Romy Schneider quand même !!! 

"C'est qui ? "

oh m**de, on part de loin !

Alors Alors... Alain / Romy... Romy / Alain... Le plus beau couple des années 60... Les Brangelina de l'epoque (à part qu'ils se sont pas reproduits)

Les plus beaux acteurs des années 70

images

 à quoi ils ressemblent aujourd'hui,

enfin Alain, Romy restera fabuleuse pour toujours

du coup, son histoire, Sissi, les drames de sa vie...

Bon, une fois les acteurs expliqués, on est pas passé au contexte...

On est en 69... Jane Birkin dans le film... Serge...

là, elle savait de qui on parle,

OUF ! on a pas tout raté dans notre éducation

Et le film a commencé

Et là... Au bout de 20 min, la Gazelle a commencé à gigoter sur le canap,

le MiniCoq était déjà barré depuis longtemps

Lui : "vont passés leur temps à nager  et à s'embresser ?"

Nous :  "non, Maurice Ronet ne fait pas de Tuto sur Youtube"

J'avais oublié que c'était un peu long...

Mais alors long...

tellement long que je me suis demandé si je l'avais déjà vu ce Grand Chef d'Oeuvre du Cinéma Français...

Qui fini mal, comme on s'y attend depuis le début

On peut pas dire qu'on a adoré

on peut pas dire qu'on a détesté

mais au moins, on peut dire dans les dîners

"oui, bien sur, que j'ai vu la Piscine"

"oh oui bien sur le film a bien vieilli tu trouves pas?"

 "Romy et Alain sont si beaux, Jane si jeune"

"Et la robe longue de Romy? oh juste fabuleuse "

la-piscine-film20 la-piscine-film21

Nia, nia, nia

On rajoutera pas que c'était un peu chiant,

qu'on a failli s'endormir,

que pour une fois, on a réussi à voir la fin d'un film recommandé par Télérama...

Et vous ?  vous l'avez vu ?

aaahaaah, vous faites moins les malins là ! 

Posté par 100p100cocottes à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 février 2016

Arrête ton cinoche !

Ah non !  C'est pas ça !

Mardi soir, séance ciné

le film était de Diane Kurys

173008-arrete-ton-cinema-sylvie-testud-balasko-et-zabou-breitman-explosives

Beau casting : Sylvie Testud, Josiane Balasko, Zabou Breitman, Fred Testot

Histoire sympa :

"C’est dans l’enthousiasme que Sybille démarre l’écriture de son premier film. Actrice reconnue, elle va passer pour la première fois de l’autre côté de la caméra. Tout semble lui sourire. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux personnages loufoques mais attachants et Sybille se jette avec elles dans l’aventure, mettant de côté sa vie familiale. Mais, du choix improbable des actrices, aux réécritures successives du scénario, en passant par les refus des financiers, le rêve merveilleux va se transformer en cauchemar. Incorrigible optimiste, Sybille réalisera trop tard que ses productrices fantasques et totalement déjantées vont l’entraîner dans leur folie…"

Mon avis ? 
En sortant une drôle de sensation de déjà vu mais je n'arrivais pas trouver à quoi cela me faisait penser...
J'en parle avec le Coq,
j'explique que ça me rappelait la série anglaise trash Absoluty Fabulous (vraiment fantastique) qui se déroule dans le milieu de la Mode. 
fERIJg1FHBQ
Et d'un coup, ça m'est revenu :
ça me rappelait surtout le film français tiré de cette série, avec Nathalie Baye et...
Josiane Balasko ! tiens donc !

nathalie-baye_114412

Voilà, c'est ça !

la boucle est bouclée

et même si la Josiane est franchement bonne dans son rôle de lesbienne déjantée et tyrannique,

"Arrête ton cinéma" ne m'a pas plus convaincu que cela... 

ne vous précipitez pas, ça peut attendre une diffusion cathodique, un dimanche soir de novembre

Posté par 100p100cocottes à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 février 2016

Et ça c'est une boucherie !

Mais qu'est ce que c'est bien !

Je suis une grande fan de Tarantino

mais alors vraiment vraiment vraiment

Donc, évidemment, je ne pouvais manquer le dernier !

8salopards

Après d'âpres négociations sur le moment le plus opportun pour aller le voir

Finalement, je me suis calé dans la séance du lundi

Elle était en VO,

et c'était vraiment pas gênant,

au contraire !

"Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif, l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…"
Évidemment, le film était interdit aux moins de 12 ans, mais connaissant le Quentin, j'ai pas pris de risque, j'ai refusé que le MiniCoq m'accompagne,
le Coq et le Jardinier étaient au basket
et la durée et la violence du film les avaient fait fuir,
la Gazelle ayant la crève du siècle,
on s'est retrouvé en duo avec la Jardinière...
Franchement, au début, on faisait les fières,
les paysages étaient beaux,
le fait que ce soit tourné avec de la vrai pellicule, comme dans l'ancien temps, donnait un grain incomparable aux images.
A un moment, c'était même limite long, pas à s'endormir, non, mais presque...
Comme si d'un coup, Tarantino s'était assagi, incroyable !
Et Pi... D'un coup... Ben, il a ouvert le feu !
Et...
Non je ne spolierais pas ! 
Mais ayez le coeur et les tripes bien accroché quand même
On la ramenait plus 
Mais, mon dieu, ce que c'était un bon film !!!!!

Posté par 100p100cocottes à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2016

Cinéma, cinéma, cinéma

J'adoooooore le cinéma

et comme notre salle obscure locale propose une sélection juste trop bien

et une carte d'abonnement très abordable

Ben on y va régulièrement

Dimanche dernier c'etait :

ob_f1e1a8_ob-c20e19-capture

"Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Lorsqu’il part en Inde travailler sur une version très originale de Roméo et Juliette, il rencontre Anna, une femme qui ne lui ressemble en rien, mais qui l’attire plus que tout. Ensemble, ils vont vivre une incroyable aventure…"

Comment vous dire...

Lelouch, Elsa, Jean, l'Inde, Ama,...

J'ai vraiment beaucoup aimé

Une histoire d'amour qui ne dit pas son nom, la foi et l'espérance d'Anna, le pragmatisme d'Antoine qui se cache derrière un cynisme hilarant...

Tout cela m'a vraiment touché

A voir donc !

En plus, il s'est passé un truc étrange avec l'Inde, la semaine dernière :

  • Je suis tombée sur Canal sur un film vraiment sympa où justement dejà on parlait de l'Inde

320290

"Hassan Kadam a un don inné pour la cuisine : il possède ce que l’on pourrait appeler « le goût absolu »… Après avoir quitté leur Inde natale, Hassan et sa famille, sous la conduite du père, s’installent dans le sud de la France, dans le paisible petit village de Saint-Antonin-Noble-Val. C’est l’endroit idéal pour vivre, et ils projettent bientôt d’y ouvrir un restaurant indien, la Maison Mumbai. Mais lorsque Madame Mallory, propriétaire hautaine et chef du célèbre restaurant étoilé au Michelin Le Saule Pleureur, entend parler du projet de la famille Kadam, c’est le début d’une guerre sans pitié. La cuisine indienne affronte la haute gastronomie française. Jusqu’à ce que la passion d’Hassan pour la grande cuisine française – et pour la charmante sous-chef Marguerite – se combine à son don pour orchestrer un festival de saveurs associant magnifiquement les deux cultures culinaires. Le charmant village baigne désormais dans des parfums débordants de vie que même l’inflexible Madame Mallory ne peut ignorer. Cette femme qui était autrefois la rivale d’Hassan finira par reconnaître son talent et le prendre sous son aile…"

Très bien au demeurant, si vous avez l'occasion, ne vous en privez pas, c'est vraiment bien

  •  Une de mes copines / collègues m'annoncé qu'elle partait en Inde pour 15 jours pendant les prochaines vacances, la chance !
  • Le projet dont m'a parlé l'Imperatrice avec quelques accointances avec ce pays
  • Et pour finir, Un + Une...Comment dire... Dois-je y voir un Signe... ?

Et ben non, en sortant du cinéma, c'était un crapaud sur le trottoir... Pas un cygne...

Bref, j'y comprend plus rien, ou je ne veux peut être pas comprendre.

IMG_5013

Posté par 100p100cocottes à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2015

celle qui aimait se faire une toile bis

Ah ben oui, c'est n'importe quoi ! 

Ciné, 2 soirs de suite ! Bravo ! Tu crois en vacances ou quoi ? 

En même temps, je n'y étais pas aller depuis longtemps

Ça équilibre

Toujours avec les Jardiniers 

Le film fut... déstabilisant !

2112542_975_unnamed

 J'avoue,

m'attendais à une comédie, genre "le bonheur est dans le pré"

Mais ...

SynopsisAvertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs 

Casteljaloux, village du sud-ouest de la France. Entre amitié, ivresse et plaisir du verbe, les hommes y sont Les Rois du monde. Mais quand Jeannot sort de prison, il n'a qu'une seule idée en tête : reconquérir Chantal, l'amour de sa vie, qui s'est installée en son absence avec le boucher du village. La tragédie grecque prend alors des allures de western.

La mise en garde m'avait un peu alerté et lorsque le MiniCoq a voulu m'accompagner, j'avais refusé et j'ai bien fait !

Un drame... Une tragédie... Convaincante... qui vous prend au tripes... Parce que ça pourrait être dans votre village...

Un Sergi Lopez terriblement flippant, qu'on a pas envie de croiser au coin d'une rue sombre

Un Eric Cantona, juste, fort, sensible, amoureux... on a du mal a se dire qu'un jour cet homme a été footballeux

Une Romane Bohringer, que l'on a pas vu depuis longtemps et que l'on retrouve avec plaisir

Et surtout une Celine Salette, belle, fragile et rebelle... Une Chantal dont il ne faut pas prononcer le nom

Bref, hyper ébranlant

mais de ces films qu'on aime car ils font peur juste ce qu'il faut

Posté par 100p100cocottes à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 octobre 2015

Celle qui aimait se faire une toile

On a la chance à Rabastens d'avoir un ciné

Je peux y aller à pied

Le prix est très raisonnables

les horaires faciles 

Depuis 2-3 ans, j'essaie d'y aller régulièrement

comme le programme est diffusé un mois à l'avance, je planifie sur mon agenda et du coup, si l'envie m'en prend

Hop, j'y vais,

seule, avec les enfants (l'un ou l'autre, parfois les 2), avec mon amoureux,

souvent nous y retrouvons les Jardiniers

Ce fut le cas Dimanche soir

260734

Synopsis : Fils de viticulteur, Charlie Maréchal a quitté la Bourgogne pour devenir un œnologue parisien réputé, auteur d’un guide à succès dont les notes font chaque année trembler tous les vignobles.
Mais en Côte-d’Or, son père a perdu le goût du vin et ses errements précipitent l’exploitation viticole familiale vers la faillite.
D’abord réticent, Charlie revient en Bourgogne. Il doit rechausser ses bottes et remonter ses manches, devenir viticulteur et se confronter à un métier qu’il ne connait pas, sous le regard dubitatif de son père.
Entre une météo capricieuse et un cépage délicat, Charlie va devoir prouver à son père qu’il est digne de ce terroir transmis de génération en génération dans leur famille.
Il est facile de noter un vin, mais comment fait-on un grand vin ?

Mon avis : Très gentil film français, parfait pour un dimanche soir.

Même si, la fin est attendue et prévisible.

j'aurai bien filé un coup de main à Jalil Lespert...

les images, les cadrages, les prises de vues m'ont vraiment beaucoup plu.

Et puis, d'un coup, par surprise, à la fin du film...

Une île très chère à mon coeur...

Posté par 100p100cocottes à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,